Histoire

Nouvelle Russie ?

Pour la première le nom « Novorossia » (« Nouvelle Russie ») a été employé par Poutine en parlant des régions de l’Est et du Sud de l’Ukraine. Ensuite, avec la chute du séparatisme dans certains régions de l’Est et du Sud, ce nom a été caché. Et alors, quelques jours auparavant, en piégeant les militaires et les combattants de la Garde Nationale dans un guet-apens près de Illovaïsk (ndt. une opération militaire

L’historien Andrei Zoubov : Banderovtsi, c’est un exemple d’un gros mensonge du système soviétique

*Traduction d’une version raccourcie. Andrei Zoubov, historien, un des premiers intellectuels qui s’est exprimé contre l’annexion de la Crimée par la Russie. Professeur à MGIMO, il est licencié le 1 juillet pour ses opinions opposées à celles du Kremlin. Du point de vue d’histoire, le mouvement nationaliste ukrainien était un mouvement nationaliste libérateur, anticommuniste. En Union Soviétique, pour stigmatiser quoi que ce soit, surtout après la Seconde Guerre Mondiale, il suffisait

Totalitarisme à surmonter. Leçon ukrainienne.

Une fois que l’euphorie de l’obtention de l’indépendance de l’Ukraine fut passée en 1991, il est devenu évident que les ukrainiens avaient beaucoup de problèmes difficiles à affronter. Comme dans les autres pays postcoloniaux, on ressentait le manque de responsabilité de la part des élites politiques capables de mener des réformes, le manque de culture politique bien développée, le manque de volonté de la société civile de prendre sa place