Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone

/Interview réalisée par Arnaud Lumet/
Photo © Arnaud Lumet 

Nous avons eu la chance de rencontrer le ministre de la Culture ukrainien Yevhen Nyshchuk en marge du Forum de Chaillot, « Avenir de la Culture, Avenir de l’Europe » à Paris le 05 avril 2014.

– Il s’agit de votre première visite officielle à Paris. Quelle est votre état d’esprit et que tirez-vous de cette expérience?

C’est une visite importante car c’est en effet ma première visite officielle en plus dans une grande capitale européenne de la culture. Paris est une ville qui détient une élite culturelle reconnue. J’ai pu rencontrer de nombreuses personnalités politiques et culturelles européennes comme toute la délégation française, mais aussi Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO, ainsi que des échanges bilatéraux avec d’autres délégations Européennes. Cette visite permet de montrer l’envie de l’Europe à faire participer l’Ukraine à son avenir culturel.

– Quelles seront les suites données à ces rencontres ?

Avec Irina Bokova nous avons pu réaffirmer ensemble le besoin de protéger les œuvres d’arts ukrainiennes en Ukraine mais aussi en Crimée. Nous avons également décidé d’inviter officiellement Aurélie Filippetti, ministre française de Culture et de la Communication, en Ukraine. Nous avons la volonté d’un projet commun avec la France. La date de sa visite reste à définir.

D’autres rendez-vous bilatéraux ont eu lieu notamment avec le « British council » qui doivent déboucher sur des projets communs.

– Quelle est la stratégie du ministère de la Culture en Ukraine malgré son aspect transitoire ?

Nous avons une feuille de route, une idée d’une stratégie générale cohérente avec l’Europe. On doit pas se dire que nous devons rien faire, car c’est une période transitoire. Le nouveau gouvernement devra la continuer car la priorité c’est l’Ukraine. Je reste un ministre indépendant, peu importe ce qui ce passe je dois rester cohérent avec la situation en Ukraine.

– Quel est votre lien avec Maïdan aujourd’hui ?

Je reste un symbole de Maïdan, je continue à avoir des salutations et du respect, je continue à voir les chefs des centuries de Maïdan. Je fréquente aussi et encore les rassemblement du dimanche. J’essaye d’avoir un lien permanent avec le peuple de Maïdan .

– Quelle est la définition actuelle de la culture ukrainienne, les cultures des minorités et des russes en font partie ?

C’est un sujet avec beaucoup de spéculations. Il existe un message de garantie émanant du ministère de la Culture à ce sujet, qui porte sur le respect commun des minorités et ethnies. Des rencontres sont organisées régulièrement avec toutes les églises et ethnies en Ukraine. Il s’agit de prendre la culture comme un héritage que nous avons tous en commun et de travailler sur l’égalité des droits des minorités. Le but restant de garder l’intégrité de l’Ukraine .


Yevhen Nyshchuk est un acteur de cinéma et de théâtre reconnu en Ukraine. Né en décembre 1972 à Ivano-Frankivsk, il est devenu ministre de la Culture du gouvernent de transition formé le 27 février 2014 en attendant les élections présidentielles anticipées de mai 2014. Il était à Paris suite à une invitation d’Aurélie Filippetti, ministre française de la Culture et de la Communication, au Forum de Chaillot.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone