Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone

/Par Violeta Moskalu/

Peter Brookes cartoon 19.07.2014 Peter Brookes for The Times. Source : http://www.thetimes.co.uk/tto/opinion/

Peter Brookes cartoon 19.07.2014 Peter Brookes for The Times. Source : http://www.thetimes.co.uk/tto/opinion/

Alors que les médias occidentaux nous dévoilent des unes avec les images de Poutine en terroriste numéro un, tueur d’enfants, manipulateur et menteur ayant déversé des tas de mensonges sur nous tous dans les médias et sur le web, le nombre de morts et de blessés continue de grandir dans l’Est de l’Ukraine, et Poutine lui-même n’est pas concerné directement par les sanctions annoncées par l’Occident.

Le carnage continue, des centaines de morts et des milliers de blessés en Ukraine, la Russie ayant aussi commencé à compter ces morts par centaines sauf que personne n’en parle car les familles russes ont peur de représailles…

Vu qu’aujourd’hui les institutions internationales n’ont plus aucun doute concernant l’origine et la citoyenneté des militants russes dans l’Est de l’Ukraine, qu’attend-on pour prendre de vraies mesures afin d’éviter un basculement dans une 3ième guerre mondiale qui est un danger évident pour tous ceux qui ne sont pas dans le déni de la réalité ?

Après que les terroristes russes aient abattu l’avion malaysien le 17 juillet dernier, et depuis que les preuves s’accumulent quant à la guerre que le Kremlin mène dans l’Est de l’Ukraine en essayant de nous faire croire qu’il s’agit d’un conflit entre les populations locales, l’Europe et les États-Unis doivent prendre des sanctions personnelles contre Poutine lui-même, il doit être reconnu persona non grata en tant que sponsor de terroristes et poursuivi pour les crimes contre l’humanité, et nous devons nous mobiliser tous pour réveiller les consciences et la responsabilité de nos responsables politiques car admirer les belles couvertures des magazines ne suffit plus pour éviter le pire des scénario.

La Russie de Poutine doit arrêter son agression à l’encontre de l’Ukraine, autrement – ce pays agresseur doit être exclu des membres de l’Organisation des Nations Unies. La Russie tente de déstabiliser un État souverain en violant son intégrité territoriale, en armant et en formant des terroristes – et le monde entier a payé le prix. L’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine a conduit à des violations massives des droits de l’homme et des libertés fondamentales, à des centaines des morts et de blessés, cela nous dirige vers un conflit international qui menace depuis des mois la sécurité et la paix internationales.

La Russie ne cache pas son intention de vouloir récupérer les terres de l’ancien URSS en lançant un défi au monde occidental. La Russie va jusqu’à utiliser la plate-forme des Nations Unies pour nous faire des démonstrations de force en exprimant des positions qui ne conviennent non seulement pas aux canons diplomatiques, mais ne correspondent absolument pas aux faits ni à la logique à travers une déformation flagrante, et une manipulation de l’information, l’Ukraine étant toujours obligée de réfuter les différents mensonges jetés dans l’espace médiatique par les Russes dans leurs fins de propagande goebbelsienne.

Les actions de la Russie depuis l’annexion de la Crimée menacent le système de sécurité internationale, c’est pourquoi la Fédération de Russie en tant que pays agresseur ne devrait plus pouvoir siéger au Conseil de sécurité de l’ONU, ni rester membre de cette institution par ailleurs.

En effet, les raisons ne manquent pas pour une exclusion de la Russie de l’ONU en tant que pays ayant violé de façon récurrente les principes de la charte de l’ONU. Ce sont les mensonges incessants de son représentant à l’ONU (qui sont tout simplement intolérables à ce niveau), c’est le refus de coopérer avec les observateurs internationaux, c’est l’envoi d’agents des services secrets et de volontaires russes pour faire la guerre en Ukraine, c’est aussi les déclarations de la Russie d’une éventuelle entrée de son armée en Ukraine, en interdisant en même temps toute action de l’ONU en abusant de son droit de véto. Avec son mindset malade, la Russie gangrène le monde entier, le grotesque des réunions ayant eu lieu à l’ONU depuis début mars dernier en étant la démonstration.

L’ensemble de ces actions constitue une violation grave de la Charte des Nations Unies. Un pays qui soutient ouvertement le terrorisme ne doit pas pouvoir siéger dans l’ONU, ni dans aucune autre institution internationale par ailleurs. Le nouveau format des relations devrait comprendre non seulement l’exclusion de certaines organisations internationales, mais devrait aussi interdire toute forme de coopération militaire et des ventes d’armes afin de limiter l’influence de Moscou en Europe, avec des sanctions économiques visant à isoler le pays et à limiter son pouvoir de nuisance à l’échelle européenne et mondiale.

La Russie de Poutine doit arrêter son agression à l’encontre de l’Ukraine, autrement – ce pays agresseur doit être exclu des membres de l’Organisation des Nations Unies. Nous devons tous nous mobiliser contre l’imagination maladive de Poutine cherchant à restaurer l’empire communiste en récupérant les terres des anciennes républiques soviétiques.

Depuis 20 ans, l’Occident a cherché à construire progressivement de bonnes relations avec la Russie, mais les actions de la Russie en Ukraine depuis l’annexion illégale de la Crimée constituent aujourd’hui le risque le plus grave pour la sécurité européenne depuis le début du 21ième siècle. Nous devons nous mobiliser face à la menace de voir tomber tous les principes fondamentaux de notre vivre ensemble, y compris ceux relatifs à l’intégrité territoriale et le droit à la souveraineté.

Harvard, Cambridge (MA), 26/07/2014


Source : blog de Violeta Moskalu

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone