Société

L’Expérience

L’expérience « République Populaire de Donetsk » est une initiation de la guerre en Ukraine commencée par les spécialistes en communication moscovites. Elle n’a pas commencé en 2014. Les tentatives de provoquer un conflit en Ukraine ont commencé il y a dix ans : la Russie s’est mise à investir dans un scénario de guerre dans un Etat voisin. Cette décennie a été marquée par une guerre de l’information contre l’Ukraine à laquelle

Quelques mots sur la situation dans la région de Dnipropetrovsk

Le centre-Est est composé principalement de la population russophone, des représentants du Parti des régions faisant encore partie des autorités locales. Dans ce contexte la région de Dnipropetrovsk pourrait devenir une région séparatiste, de même que les régions de Louhansk et Donetsk. Toutefois, les séparatistes se sont arrêtés à la frontière de la région de Dnipropetrovsk. Maintenant Dnipropetrovsk ressemble plus à la capitale de l’Ukraine que la « mère des villes

Un immense trou noir dans les têtes de la population de l’Est de l’Ukraine

La menace extérieure de la part de la Russie a uni à Donetsk un grand nombre de personnes aux points de vue différents. Nous devenons citoyens de notre pays. Cela donne l’espoir que Donetsk était, est et sera une partie de l’Ukraine. En parlant de la situation dans l’est de l’Ukraine, ce serait un euphémisme de l’appeler une crise sociale et politique. Il s’agit d’une crise globale qui a affecté

La finesse de l’Est de l’Ukraine

Il n’y pas d’électricité dans l’hôtel « Oukraïna », juste une ampoule éclaire la réception. L’employée de l’hôtel n’est pas contente : les journalistes ont demandé de remettre l’électricité dans une salle pour pouvoir filmer. « Nous nous préparons à économiser », dit-elle et demande de terminer rapidement. Mikhaïlo Netchyporenko, un des activistes et membre du parti « Svoboda » (ndt. un des partis parlementaires, de droite), nous explique que

Le séparatisme à Kharkiv : un regard de l’intérieur

Le 8 avril au matin à Kharkiv, la situation avec les séparatistes s’est stabilisée : les manifestants avec des rubans noirs et oranges (ndt. les rubans sont associés à la victoire pendant la Seconde guerre mondiale, avec l’armée de Gueorguiev) se baladent autour du bâtiment de l’administration régionale. Dans le bâtiment de l’administration régionale, il n’y a plus de jeunes avec des battes de baseball mais les soldats de l’unité spéciale

Essayez de vous imaginer Criméen

Essayez de vous imaginer Criméen. Juste un instant, mais pour de vrai. Qui n’a jamais fait de scénarios dans sa tête ? Surtout quand on était petit ? Avec la force de la pensée on recrée une réalité pour sa propre conscience : une belle histoire où on sauve le monde, où on gagne contre ses copains de classe, où on obtient une grande victoire dans la Quatrième guerre intergalactique… L’imagination est capable

La révolte des Homo Sovieticus

Les actions des séparatistes à Donetsk perdent leur sens de jour en jour. C’est déjà évident que le plan initial des forces pro-russes consistant à semer le désordre et provoquer ainsi l’introduction des troupes russes à Donetsk a échoué. Parce que la Russie n’ose pas commencer la véritable guerre avec l’Ukraine, et sans l’interférence et le soutien des autorités locales, les séparatistes semblent impuissants et se portent comme des simples

Le paradoxe de Ianoukovitch : comment un dictateur a créé une nation

On naît Russe, Américain, Français ou encore Chinois. Mais on devient Ukrainien. C’est une des principales caractéristiques de notre peuple. Être Ukrainien – c’est un choix bien réfléchi, accompli, d’habitude par une personne déjà adulte. Dans quelques générations ceci disparaîtra, mais aujourd’hui c’est un fait dicté par l’histoire. En disant ceci, je ne tiens pas compte des extrémités de Galytchyna ou de Donbass – ces points de vue radicalement opposés, pour

IN RE

Je viens de passer voir un copain à son travail. Sur son bureau, au-dessus des photocopies, des paquets de cigarettes froissés, des clés USB, il y avait un vieux manuel «Guide des mitrailleuses Kalachnikov 7,62 mm ». Un petit calendrier avec une fille portant une couronne de fleurs servait de marque page et était en total décalage avec le sombre titre du bouquin. Ma curiosité m’a emporté et j’ai ouvert la

Le malheur des Tatars de Crimée en une histoire

« Nous ne partirons nulle part. Nous avons mis du temps pour revenir ici ». Me disait au téléphone une Tatare de Crimée le lendemain du « référendum », une connaissance de quelques années. C’est le discours de presque tous les Tatars de Crimée. Il n’a rien de particulier mais il a recueilli toute la douleur de ce peuple. Nous nous sommes connus il y a six ans. Avec une amie nous sommes venues